Francetvinfo: « le sanglant parcours de Francis Heaulme »

©PHOTOPQR/L’EST REPUBLICAIN ;
Trente et un ans après le meurtre de deux jeunes garçons à Montigny-lès-Metz, le procès du tueur en série, qui nie les faits, s’ouvre ce mardi 25/04
ARCHIVES
FAITS DIVERS – JUSTICE – HEAULME – DOUBLE MEURTRE DE MONTIGNY – RECONSTITUTION. Montigny-lès-Metz 3 octobre 2006.
Le tueur en série Francis HEAULME participe a la reconstitution, vingt ans après les faits, des meurtres de deux garçonnets, Alexandre BECKRICH et de Cyril BEYNING, âgés de huit ans en 1986, une affaire pour laquelle Patrick DILS avait été condamné par deux fois avant d’être acquitté par la cour d’assises du Rhône en avril 2002.
PHOTO Alexandre MARCHI.

Son parcours criminel est sans équivalent en France. Francis Heaulme a été condamné six fois devant une cour d’assises, dont deux fois à la perpétuité. Deux homicides pourraient venir s’ajouter à ce macabre palmarès : jeudi 21 mars, le « routard du crime » a été renvoyé devant les assises pour le meurtre de deux enfants tués à Montigny-lès-Metz (Moselle) en 1986.

Le parquet soupçonne le tueur d’avoir sévi à cette époque dans la région, dont il est originaire. Selon les enquêteurs, la mort de Cyril et Alexandre, alors tous les deux âgés de 8 ans, correspond au mode opératoire de Francis Heaulme. A partir de 1984, le suspect a sillonné la France, tuant hommes, femmes et enfants, au hasard et sans mobile. Après avoir échappé à plusieurs reprises aux forces de l’ordre, il est finalement arrêté en 1992. Retour en images sur l’itinéraire sanglant du tristement célèbre tueur en série.

voir la vidéo.

compte rendu confrontation HEAULME/JFA.

Serienkiller muss wieder vor Gericht

Paris.              Es ist einer der spektakulärsten Kriminalfälle Frankreichs: Vor 26 Jahren wurden in Metz zwei achtjährige Jungen erschlagen. Schnell glaubte man, den Kindesmörder gefunden zu haben: den damals 16 Jahre alten Patrick Dils. Wie sich 2002, nach über zehn Jahren Haft, herausstellte, war er Opfer eines Justizirrtums. Jetzt glaubt die Justiz, den wahren Mörder gefunden zu haben: Francis Heaulme – ein Serienkiller.

http://www.derwesten.de/panorama/serienkiller-muss-wieder-vor-gericht-id7752380.html

Est Républicain « Je sais que tu sais »

La chambre de l’instruction de Metz rendra sa décision jeudi. Francis Heaulme pourrait être renvoyé aux assises pour le meurtre de Cyril Beining et Alexandre Beckrich en 1986. Le gendarme Abgrall l’a interpellé en 1992. Récit de la traque.

 

 

L’Est Républicain : L’affaire de Montigny les Metz

le tueur en série a confirmé à plusieurs reprises s’être trouvé sur les lieux du crime le jour du meurtre. Il a même dessiné le plan des lieux avec une précision très troublante. Ces éléments auraient été repris par le procureur général de Metz qui a demandé le renvoi de Heaulme devant les assises.

Autres témoignages qui pourraient s’avérer déterminants : celui de deux pêcheurs, qui expliquent que le jour des faits, ils ont pris Heaulme, visage en sang, dans leur 4L et celui de deux codétenus qui auraient reçu les confidences du tueur

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2013/03/17/dans-cette-meme-affaire-de-montigny-patrick-dils-a-ecope-de-la-perpetuite-en-1989-a-passe-15-ans

 

Le Parisien: « Que de temps perdu »

Jean-François Abgrall, l’ex-gendarme qui a recueilli les premières confessions de Heaulme

Aujourd’hui enquêteur privé, Jean-François Abgrall est le premier à avoir fait le lien entre le « routard du crime » et le double crime de Montigny. Il a été à nouveau confronté à Heaulme en février dernier dans le cadre du supplément d’informations.

lire l’article du 26/10/2012

Presse

Affaire du double meurtre de Montigny-les-Metz
« Lors de l’ultime passage de Patrick Dils aux assises, en avril 2002, celui que Jean-François Abgrall appelle « Francis » ou « le Grand » avait déjà mis les choses au point. En glaçant l’auditoire : « Là, c’est pas moi. Mon style, c’est l’Opinel et j’étrangle à mains nues… » (extrait de l’Est Républicain)
extrait-de-sa-prison-francis-heaulme-n-a-finalement-pas-ete-confronte-a-l-ancien-gendarme-photos