Montigny, c’est bien lui

 

Après trois semaines d’audience à la Cour d’Assises de Versailles,  Francis HEAULME a définitivement été reconnu coupable du double meurtre de Montigny les Metz.

Ses versions successives et les divers témoignages recueillis ont permis de poser le scénario du crime.

Après nous avoir  déclaré en évoquant les crimes qu’il avait commis  :  « Un jour, dans l’Est de la France, je passe à vélo dans une rue. A gauche, il y a des maisons, à droite un talus. En haut, une voie de chemin de fer. Au bout de la rue, il y a un stop, des poubelles, à droite un pont. Deux enfants me jettent des pierres. Je pars et je reviens dans l’idée de les corriger. Je monte sur le talus et là, les deux enfants sont morts près des wagons. »

Il compétera, en disant avoir brisé sa chainé de vélo et avoir laissé sa bicyclette derrière l’entreprise proche. Puis, il expliquera comment il a fait le tour de la voie de chemin de fer pour rejoindre les enfants, toujours dans l’intention , selon ses mots, de les corriger. Qu’il est arrivé à leur niveau les surprenant par l’arrière et qu’il est tombé. Alors, ces enfants sont venus l’aider et il les a aussitôt saisis.  Francis Heaulme établira un plan précis de la scène de crime. Il décrira les vêtements que portaient ces petites victimes. Nous ne dirons rien de la cruauté du crime, qui lui est si caractéristique, mais qu’il expliquera à plusieurs codétenus. Enfin, quelques kilomètres plus loin, sur cette même voie de chemin de fer, il sera secouru par deux hommes, qui pensaient qu’il était blessé, car il avait le visage couvert de sang séché, bien que ne souffrant d’aucune blessure. ( Le sang de ses petites victimes ). Ignorant les faits, ces hommes l’avaient reconduit chez lui, ce 28 septembre 1986.

Lire article du Républicain Lorrain. ( Alain Morvan )

 

La disparition de Romain LANNUZEL dans la presse espagnole

Pour lire l’article d’El Punt Avui du 02/05/2018: cliquez ici.

Un puzle que no encaixa

Els Mossos tenen pendents de resoldre 353 casos de desaparicions a Catalunya i 81 cadàvers per identificar

S’hi han d’afegir molts casos que s’arrosseguen d’abans i que consten als arxius de la Policía Nacional o la Guàrdia Civil i que tot i els avenços tècnics i l’ADN no es poden resoldre

 

Francetvinfo: « le sanglant parcours de Francis Heaulme »

©PHOTOPQR/L’EST REPUBLICAIN ;
Trente et un ans après le meurtre de deux jeunes garçons à Montigny-lès-Metz, le procès du tueur en série, qui nie les faits, s’ouvre ce mardi 25/04
ARCHIVES
FAITS DIVERS – JUSTICE – HEAULME – DOUBLE MEURTRE DE MONTIGNY – RECONSTITUTION. Montigny-lès-Metz 3 octobre 2006.
Le tueur en série Francis HEAULME participe a la reconstitution, vingt ans après les faits, des meurtres de deux garçonnets, Alexandre BECKRICH et de Cyril BEYNING, âgés de huit ans en 1986, une affaire pour laquelle Patrick DILS avait été condamné par deux fois avant d’être acquitté par la cour d’assises du Rhône en avril 2002.
PHOTO Alexandre MARCHI.

Son parcours criminel est sans équivalent en France. Francis Heaulme a été condamné six fois devant une cour d’assises, dont deux fois à la perpétuité. Deux homicides pourraient venir s’ajouter à ce macabre palmarès : jeudi 21 mars, le « routard du crime » a été renvoyé devant les assises pour le meurtre de deux enfants tués à Montigny-lès-Metz (Moselle) en 1986.

Le parquet soupçonne le tueur d’avoir sévi à cette époque dans la région, dont il est originaire. Selon les enquêteurs, la mort de Cyril et Alexandre, alors tous les deux âgés de 8 ans, correspond au mode opératoire de Francis Heaulme. A partir de 1984, le suspect a sillonné la France, tuant hommes, femmes et enfants, au hasard et sans mobile. Après avoir échappé à plusieurs reprises aux forces de l’ordre, il est finalement arrêté en 1992. Retour en images sur l’itinéraire sanglant du tristement célèbre tueur en série.

voir la vidéo.

compte rendu confrontation HEAULME/JFA.

Disparition de Romain Lannuzel.

Le 13 novembre 2007, le Finistérien Romain Lannuzel disparaissait à Barcelone sans laisser de trace. Depuis sa famille ne cesse de le rechercher. Il y a un an, elle a fait appel à un enquêteur de renom, Jean-François Abgrall, qui privilégie la piste d’un prédateur sexuel.

voir la vidéo: cliquez sur « 19/20 de France 3 Bretagne du 19/11/2014 »

lire l’article: cliquez sur « France 3 web du 13/11/2014 »

SI VOUS POSSEDEZ DES INFORMATIONS SUR CETTE DISPARITION, MERCI DE NOUS CONTACTER.

persb-200x200

Save

Save